Ça bouge dans
le quartier!

Soyez informés.

Inscrivez-vous à notre infolettre


×

Événements


LUMIÈRE SUR L’ART : PARCOURS 2016-2017 de mai 2016 à octobre 2017

Après le succès retentissant de la première édition de Lumière sur l’art qui proposait des oeuvres de Fernand Leduc et d’Alfred Pellan, Le Quartier des arts de Québec est fier de faire peau neuve avec cette fois-ci un parcours consacré au travail de Rita Letendre et de Jacques Hurtubise soulignant l’importance de leur production en art contemporain au Québec et en cohérence avec les expositions qui seront présentées à proximité au Pavillon Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Cette deuxième édition, permet d’appuyer la signature du secteur comme étant le coeur du Quartier des arts de Québec et de faire rayonner l’art du Québec hors les murs. Il sera donc possible d’admirer 34 oeuvres de ces deux artistes qui appartiennent à la collection du MNBAQ et qui s’inspire de l’exposition «De Ferron à BGL. Art contemporain du Québec» qui sera en ouverture du nouveau pavillon Pierre Lassonde dès le 24 juin 2016.

Rita Letendre est née à Drummondville en 1928. En 1948, elle suit des cours à l’École des beaux-arts de Montréal, mais cette école est top conservatrice à son goût et elle quitte pour s’associer au milieu naissant de l’art d’avant-garde de Montréal et découvre l’art surréaliste, automatiste et abstrait. Dans les années 50, elle suscite l’attention par son association à Paul-Émile Borduas et aux artistes abstraits de Montréal connus sous le nom d’automatistes. Rita Letendre élabore une vision singulière dans son corpus qui lui vaut une réputation internationale et une longue histoire d’exposition. L’artiste a dit que son travail repose sur les métaphores de la lumière, de l’ombre et du mouvement dans un engagement permanent envers la découverte de soi-même. Elle s’installe à Toronto dans les années 70 où elle vit encore aujourd’hui.

Jacques Hurtubise est né à Montréal en 1939. Il est diplômé de l’École des beaux-arts de Montréal. Dans les années 1960, il devient l’une des figures de la peinture d’avant garde au Québec. L’obtention de la bourse Max-Beckmann lui permet d’aller à New York et de se familiariser avec l’expressionnisme abstrait, alors en plein essor sur la scène artistique américaine. Au début des années soixante-dix, il présente sa première grande exposition accompagnée d’un catalogue, d’abord au Musée du Québec (aujourd’hui Musée national des beaux-arts du Québec) puis au Musée d’art contemporain de Montréal. Une sculpture de l’artiste, réalisée dans les années soixante et constituée d’acier, est présentée dans le Jardin de sculptures Julie et Christian Lassonde, à l’extérieur du Musée national des beaux-arts du Québec. Il est décédé en 2014 au Cap-Breton en Nouvelle-Écosse où il avait élu domicile. Liste des 34 oeuvres

Rita Letendre
Espace changeants, 1964
Impact, 1964
Environnement I, 1967
In Space, 1969
Blues, 1971
Mirr II, 1973
Sharav II, 1973
Sadeh, 1974
Koshak, 1977
Mishnack, 1977
Tanaken, 1977
Aura, 1979
The Dream oth the Midsummer Night’s Dream, 1981
Artic Sun, 1990
The Rain, the Wild Rain in My Mind, 1990
Kyrie, 2000

Jacques Hurtubise
Il y eut un blanc, 1963
Agonie, 1964
Isabelle, 1965
Janette, 1969
Mimi, 1970
Monique, 1970
Pinotte, 1973
Clo, 1974
Cracula, 1974
Rosa Rouge, 1974
Dianamauve, 1975
Sibérie, 1975
Splash, 1977
Vapamer, 1982
Masque masque, 1990
Flocons de meduse, 2000
Mémoires cartographiques, 2007

Luminaires géants

Conçu autour du nombre d’or-permettant de respecter au mieux les formats de la composition des œuvres-chacune des 34 toiles de vinyle  semi-transparent au fini lustré, mesure 942 cm de long par 200 cm de haut. L’impression a nécessité trois passages d’encre pour obtenir une qualité optimale et assurer leur durabilité.La structure des luminaires,incluant des pièces d’aluminium soudées, pèse 56 kg et mesure 1,6 m de haut par 2,4 m de diamètre. L’éclairage,assuré par cinq bandes LED, s’alimente aux lampadaires de la ville.

Les 17 structures autoportantes, munies de deux luminaires chacune, sont composées de trois tubes d’acier de 127 mm de diamètre. Leur hauteur,  4,9 m, impressionne, autant que leur poids soit, 705 kg. Peintes en brun, comme les lampadaires de la ville, elles sont accrochées aux trottoirs de l’avenue  Cartier. La forme est conçue afin de ne pas nuire à la circulation piétonne mais aussi à des activités comme le déneigement ou des défilés.

Le parcours Lumière sur l’art est un concept d’illumination conçu par LightEmotion, sous la direction d’un comité stratégique constitué de l’Office du tourisme de Québec, de la Commission de la capitale nationale du Québec , de la Ville de Québec (Bureau des grands événements et Aménagement du territoire) et du CLD de Québec. Il a été mis en œuvre par Scène Éthique sous la direction de la SDC Montcalm et de ses partenaires. Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier de la Ville de Québec, de l’Entente de partenariat régional en tourisme de la région de Québec (EPRTRQ) intervenue entre le ministère du Tourisme, l’Office du tourisme de Québec et le Secrétariat à la Capitale-Nationale, du Musée national des beaux-arts du Québec et au rôle-conseil de la Commission de la capitale nationale du Québec.

Plan Lumière sur l’art

Crédit photo : MNBAQ, Idra Labrie

 

Site Web
Votre navigateur n'est pas à jour

Certains éléments pourraient s'afficher de manière étrange.
Prenez un momemt, et mettez votre navigateur à jour afin de pouvoir faire l'expérience de toutes les fonctionnalités de ce site Mettre mon navigateur à jour

×