Ça bouge dans
le quartier!

Soyez informés.

Inscrivez-vous à notre infolettre


×

JULIEN LEBARGY

 

JULIEN LEBARGY

Biographie

Julien Lebargy est né en banlieue de Paris. En 2001, il entre à l’Université Paris XIII et en sort avec une licence en Linguistique, Littérature et Civilisations Étrangères et une maîtrise en Sciences du Langage, des Textes et de la Littérature.

En 2006, il s’installe au Québec où il étudie la lutherie violon puis la sculpture au Cégep de Limoilou. Il obtient un prix d’excellence en métiers d’art en 2009 et est nommé lauréat des métiers d’art de Québec en 2012.

Au sortir de l’école, il participe à la fondation de l’atelier de création Studio 109 et développe une pratique en arts visuels. Depuis 2011, Julien expose régulièrement en collectif ou en solo à Québec et en France.

En 2017, il obtient une maitrise en arts visuels à l’Université Laval (Québec) pendant laquelle il entame l’exploration d’une approche narrative fragmentaire à travers l’idée de corpus évolutif et du concept de xéno-encyclopédie.

Démarche

Intrigué par le monde et son organisation, l’homme et son comportement, le langage et sa fonction, mon travail est investi des « humeurs » de notre société et des
« valeurs » de notre histoire. Je trouve au sein de l’étude des mécaniques et des systèmes (sociaux, psychologiques, culturels…) une source variée et inépuisable de créativité.

Je souhaite questionner la nature de nos rapports au passé : Histoire, souvenirs, mythes? Parfois consciemment mensongère, parfois incomplète ou trop subjective, nous appréhendons l’histoire de notre civilisation de la même manière que nous analysons notre propre vie : par un processus de reconstruction du passé.

Sélection de faits marquants, histoire des vainqueurs, histoire de la différence ou faux-souvenirs, nous aimons nous remémorer des moments de « ruptures » qui deviennent les jalons indiciels à notre construction identitaire. Et que reste-t-il dans l’oubli et l’inconscient?

Plus récemment, cette approche a pris la forme d’un programme de découverte spatiale pour ceux qui mélangent les chiffres et la poésie au sein duquel les œuvres évoluent comme autant d’éléments constitutifs d’un univers fictionnel. C’est alors la relation entre la réalité et la fiction qui est questionnée ainsi que la porosité de la frontière qui les sépare. La question de notre relation au temps embrasse ainsi le passé, le présent et l’alternatif.

Composé de récits de voyage, d’inventaires de formes étudiées et de mythologie, ce programme spatial nous parle de passé et d’imaginaire, d’histoires et de savoirs alternatifs. Entre le saisissable et l’insaisissable de l’immensité de l’espace s’installe, en creux, une inflexion mélancolique : désarroi de l’homme face à l’incommensurable.

Ce corpus évolutif est composé de sculptures, de peintures, de dessins, de photographies, de livres, de sons et d’artéfacts qui nous amènent à nous questionner sur la nature de l’objet d’art.

Oeuvres

1. Objet synchronique #3 / 2016
Acrylique sur contreplaqué.
124 x 124 cm / 48 x 48 pouces.

3. Hyperarchitecture inspirée du Traité de formes géométriques de l’hyperespace. / 2017
Aluminium brossé
68 cm / 28 pouces

 

Votre navigateur n'est pas à jour

Certains éléments pourraient s'afficher de manière étrange.
Prenez un momemt, et mettez votre navigateur à jour afin de pouvoir faire l'expérience de toutes les fonctionnalités de ce site Mettre mon navigateur à jour

×